Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 10:16

C'est la curiosité dans les rues de Nkongsamba. C'est homme en tenue des Lions Indomptables est bien l'artiste et promoteur culturels des temps limpides et obscurs de Nkongsamba : Placide Mouna, alias le gars du foyer culture ou encore le gars de Nkong est bien de retour. Il a décidé de rendre visite aux amis et ce n'est pas sans étonnement qu'on accepte de le recevoir. Hier, il était parti pour Douala s'établir, avant hier, il était parti pour Yaoundé s'établir, voir même au Gabon et en Guinée Equatoriale. Pourquoi ce grand retour? Le Chasseur  le suit depuis dans son parcours.

Mouna Placide

Le Chasseur : Que fait Mouna Placie à Nkongsamba?

Placide Mouna : C'est une fois de plus l'appel du cœur. Je ne peux vivre sans Nkongsamba et les populations de Nkongsamba ne peuvent vivre sans moi. J'ai été invité à faire un travail, mais cela ne veux pas dire que les autres artistes-peintres et décorateurs de la ville sont des incapables. C'est juste parce que l'initiateur à voulu marquer cette œuvre de la griffe Placide Mouna  et comme j'aime tellement Nkongsamba, j'accepté et je suis revenu.

 

Le Chasseur : Pour combien de temps?

C'est pour toujours, car j'ai compris que ma vie est ici à Nkongsamba. Reste que les décideurs changent de mentalité et apportent leur concours au développement de la culture et du sport.

 

Le Chasseur : L'artiste arrive au moment où la ville est en mouvement avec la campagne. Quelle opinion se fait-il?

Je voudrais dire que je n'aime pas flirter avec la politique parce que les hommes politiques élus ou nommés n'ont pas encore apporté satisfaction aux besoins des populations de Nkongsamba. Pour ce qui est de la campagne, je sais par habitude des informations que je reçois que les représentants des candidats reçoivent habituellement de l'argent qu'ils gardent pour leurs familles et petit amis. Les vrais bénéficiaires sont trompés et on arrive souvent à des situations où le message que l'on voulait passer, les projets de société ne sont pas entendus par les populations cibles. Il faut changer cette façon de faire, être honnête en politique, partager les fruits des efforts de tous. Dans tous les cas de figure, les gens sont libres de choisir parce que dans l'urne, tout est secret...

Recueillis par Tchuenté Nono Martial.www.lechasseur.over-blog.net

                                                                                                          Contact Rédaction : +237 78 89 40 92 / +237 99 45 19 20

Partager cet article

Repost 0
Published by Lijouom Chetou
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Lijouom Chetou
  • : actualité, espace de culture, tourisme et échanges
  • Contact

Recherche

Liens