Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2010 4 14 /10 /octobre /2010 14:32

REPOSITIONNEMENT DE LA PLANIFICATION FAMILIALEAU CAMEROUN :  

  Camnafaw plaide pour une revalorisation de la prise en charge

Le siège de la Clinique de Camnafaw à Mimboman a abrité le 15 septembre 2010 une réunion importante qui a permis au consultant du groupe sur les questions de santé de reproduction de mettre à la disposition du public un document de synthèse sur objectifs à atteindre. Cette réunion s’est déroulée sur la coordination du Directeur exécutif, M. NGAPPE NGANDE Emmanuel.

Lors de la communication, les participants ont échangé sur l’évolution du système incluant la planification familiale au Cameroun, ce qui se fait à l’extérieur et les manquements qu’il faudrait enlever pour atteindre les objectifs du millénaire.

Le Ministère de la santé publique, les industries pharmaceutiques, les parlementaires et autres décideurs dans les collectivités locales décentralisées doivent mettre des moyens pour que la mortalité maternelle et infantile ne soit plus qu’un mauvais souvenir.

M. Ntsama Eyene, chargé du programme a proposé un dépliant pour atteindre des couches intervenant dans les politiques de Planification Familiale, il n’a pas oublié de remercier la presse camerounaise pour ses appuis multiformes à la communication sur ce problème d’une grande sensibilité.

     

Au Cameroun,  1 femme meurt toutes les deux heures  en voulant donner  la vie ou de suite de complications liées à la grossesse.

La Santé Sexuelle et Reproductive des populations est une priorité, le Gouvernement camerounais et ses partenaires  techniques et financiers ont consenti   des efforts pour relever  les principaux  indicateurs  dans ce domaine

Les actions entreprises…

La signature de la feuille           de route pour la réduction de la mortalité maternelle

l’engagement dans la Campagne de l’Union africaine sur l’accélération de la réduction de la mortalité maternelle (CARMMA)

La signature  du  Protocole à la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des peuples relatifs aux Droits de la femme ( Protocole de Maputo)

Elaboration d’une stratégie sectorielle de santé

Elaboration d’un plan stratégique de santé de

 la Reproduction des adolescents

La réorganisation du territoire national en  districts

 de Santé 

 l’augmentation du nombre de Districts de santé,

L’ouverture des cycles de formation des infirmiers en SR

Le recrutement de nombreux personnels de santé 

L’augmentation de  7% du budget de la santé 

Les défis à relever ….

Lutter contre les  grossesses non désirées et les avortements clandestins  afin de contribuer à réduire la Morbidité et la Mortalité Maternelle 

Parce que la fécondité est élevée et précoce avec un taux estimé à chez les femmes 15-19 ans à 138 pour 1000 et 236 pour 1000 chez les femmes de 20-24 ans 

Parce que la mortalité maternelle  est passée du simple  au double  de 1998 à nos jours ; elle est aujourd’hui estimée 1000 décès pour  100000 naissances vivantes

Parce que les avortements représentent 4% des causes de la mortalité maternelle

Parce que Jusqu’à 40% de décès maternels  pourraient  être évités grâce à la planification familiale

Rendre disponibilité les produits de SR  afin de prévenir  les risques de grossesses non désirées et des avortements 

 Parce qu’au Cameroun, le taux de  prévalence  des contraceptifs  modernes est faible (13%)

Parce que la contraception d’urgence ne figure pas dans la liste des médicaments et des consommables essentiels au Cameroun

Parce que Le coût de certains produits contraceptifs  reste en deçà des possibilités d’un grand nombre de femmes et de filles  

Parce que les produits contraceptifs  restent peu disponibles dans les Formations Sanitaires ;

 Parce que 39 % de ces femmes et  20 % des couples en union expriment des besoins non satisfaits matière de contraception 

Allouer  des ressources financières suffisantes afin de favoriser la disponibilité des produits de SR 

Parce que le budget du MINSANTE demeure en deçà des 15% du budget global de l’Etat, comme préconisés par les accords d’Abuja

Parce que aucune ligne budgétaire spécifique n’est prévue pour le financement de l’achat des contraceptifs

Parce que 0,01% du BIP seulement a un lien direct avec la mortalité maternelle (Budget 2009) 

Parce que  le taux d’exécution du budget du MINSANTE reste   particulièrement bas

 Les stratégies Clés

Mobilisation/allocation des ressources additionnelles,

Attribution d’une ligne budgétaire spécifique aux produits contraceptifs

Amélioration et élargissement de la gamme des produits disponibles 

Intégration  et fourniture  des services de planification familiale en tant  que composante du paquet santé de la mère, du nouveau né et de l’enfant 

Formation des fournisseurs de soins de santé pour la prestation de services intégrés de planification familiale Implication du secteur privé et des ONG   dans l’acquisition des produits contraceptifs et le système d’approvisionnement

Réduction des droits de douane sur l’importation des produits contraceptifs 

Mise en place des systèmes pour accroître les services  de planification familiale, y compris la distribution à la communauté et autres modèles de prestation de services

Amélioration du  système de suivi Evaluation  en matière de planification familiale

Cette plaquette a été produite  par la CAMNAFAW dans le cadre du projet «Mobilisation pour le repositionnement de la Planification Familiale » avec l’appui financier  de l’IPPF à travers le fonds SUB-GRANTS ADVOCACY.,

Septembre 2010

www.lechasseur.net

Partager cet article

Repost 0
Published by Lijouom Chetou
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Lijouom Chetou
  • : actualité, espace de culture, tourisme et échanges
  • Contact

Recherche

Liens