Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 18:56

RESTITUTION DU SUIVI INDEPENDANT

VOICI LES RECOMMANDATIONS DE CE SUIVI INDEPENDANT PRESENTE AU PUBLIC LE 03 OCTOBRE 2011 A YAOUNDE. 

C’est le siège de Dynamique citoyenne, Réseau de suivi indépendant des politiques publiques et des stratégies de coopérations, qui a servi de cadre à cet atelier le 03 octobre 2001 à Yaoundé. Le COSADER qui a réalisé ce suivi indépendant, a  constaté qu’au de-là des mesures prises par  l’Etat dans les documents d’orientation politique, leur applicabilité pose problème lorsque plusieurs administrations doivent s’accorder pour exécuter un programme.

 

jb2

 

Ainsi ce suivi indépendant a dressé un certain nombre de recommandations:Le CISA (Comité Interministériel de Sécurité Alimentaire), organe chargé de déterminer les orientations politiques et stratégiques et aussi de lever les obstacles à la mise en œuvre de la sécurité alimentaire au Cameroun, doit tenir ses réunions statutaires annuelles comme le prévoit le décret n°2009/045/PM. Il doit également examiner ce qui est fait dans leurs départements ministériels respectifs pour une exécution satisfaisante du programme ; Demander la validation du Programme National de Sécurité Alimentaire (PNSA) par les autres ministères techniques.

Selon ce suivi indépendant présenté au public par Jean Bosco Etoa du COSADER en présence de M. Ngniado Boniface, Coordonateur du Programme National de Sécurité Alimentaire, le Ministère camerounais  en charge de l’Agriculture et du Développement Rural (MINADER) doit développer une approche participative lors de l’élaboration et de la planification des projets à caractère transversal. Il doit éviter de mettre en œuvre les projets où partie des projets qui relèvent de la compétence d’autres départements ministériels et doit par ailleurs Réexaminer le cadre de la gestion technique et financière du PNSA pour intégrer les autres départements ministériels en fonction de leur niveau d’opérationnalité.

Ce suivi indépendant  précise que le Ministère camerounais de l’économie de la planification et de l’aménagement du territoire  (MINEPAT) doit pour sa part, Créer un comité ad hoc regroupant les ministères en charge du développement du secteur rural, du Ministère de la recherche scientifique et de l’innovation(MINRESI), du Ministère de la santé publique (MINSANTE) et du Ministère de l’énergie et de l’eau (MINEE) pour discuter de son financement et de sa planification.

A terme, il est question de lutter contre la faim et l’insécurité alimentaire afin de réduire de moitié le nombre d’affamés notamment au niveau des ménages vulnérables des zones rurales et péri urbaines à l’horizon 2015.

Partager cet article

Repost 0
Published by Lijouom Chetou
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Lijouom Chetou
  • : actualité, espace de culture, tourisme et échanges
  • Contact

Recherche

Liens