Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 décembre 2009 5 25 /12 /décembre /2009 16:51

Atelier du MINDUH sur la vulgarisation de la loi régissant l’urbanisme au Cameroun et de ses textes d’application

 

Une responsabilité plus accrue des maires

 

Le Ministre du Développement Urbain et de l’Habitat (MINDUH), Son Excellence Clobert  Tchatat, a personnellement présidé le 2 décembre 2009, la cérémonie de lancement de cet atelier destiné au renforcement des capacités des maires et autres membres de l’exécutif des mairies,  des cadres des autres ministères impliqués dans la décentralisation, au Palais des Congrès de Yaoundé.

 Les participants représentaient les régions du Centre, du Sud et de l’Est.  Les autres régions du Cameroun abriteront dans quelques semaines  le même atelier.

«Par la loi n° 2004/003 du 21 avril 2004 et ses textes d’application en cours d’approbation, le Cameroun, sur la voie de la modernité, entend se doter d’un véritable code de l’urbanisme et de la construction. Ainsi, dans nos villes, nul ne pourra plus s’installer, construire un ouvrage s’il n’a préalablement rempli toutes les obligations légales et réglementaires. C’est-à-dire s’il n’a obtenu toutes les autorisations nécessaires auprès des autorités compétentes, ou alors ce sera à ses risques et périls ». Ces propos de Maître Jeannette NGUEWOU tenu au cours du Séminaire d’examen et de validation du projet de décrets d’application de la loi régissant l’Urbanisme au Cameroun illustre à suffisance l’importance attachée à ce texte de droit.

Par cette importante législation en effet, le gouvernement  camerounais, en concrétisant ses engagements contenus dans la Constitution de 1996 et en considérant un contexte national marqué par la décentralisation de la vie publique, la libération économique, la décentralisation et l’exigence de la bonne gouvernance urbaine, s’engage résolument à opérer avec cette troisième grande étape de l’histoire de la législation en matière d’urbanisme au Cameroun après 1966 et 1973, une véritable révolution dans la gestion de nos villes par le renforcement en premier lieu des responsabilités des maires, la clarification des rôles des autres acteurs et la formalisation de la participation de la société civile et des populations.

Cet outil précieux de la réglementation et du contrôle de l’occupation et de l’utilisation du sol urbain est intervenu pour faire des communes au même titre que l’Etat, des gestionnaires et garants de l’espace territorial national (article2 de la loi) dans le pays, à l’instar de toutes les autres nations en voie de développement, se caractérise par une urbanisation rapide, une croissance anarchique des villes, une dégradation continuelle et alarmante de l’environnement urbain, une précarité de vie en milieu urbain ainsi qu’une insécurité galopante.

C’est donc pour remédier à une situation hautement préjudiciable à l’efficacité, pour améliorer la productivité globale des villes et leur environnement, pour appuyer la décentralisation et l’exercice des compétences qui en découlent, que le MINDUH, en concertation avec le MINATD, les CVUC et avec l’appui technique de ses partenaires (dont l’IRCOD et la coopération française), a décidé d’organiser  ces ateliers régionaux de vulgarisation afin de mettre à la disposition de tous les acteurs urbains des outils facilitant l’application de la loi régissant l’urbanisme au Cameroun et ses textes subséquents.

Reste maintenant à faire en sorte que la connaissance soit partagée au niveau le plus bas de l’administration, notamment des conseillers municipaux et même des autorités traditionnels pour éviter des éventuels conflits.

Partager cet article

Repost 0
Published by Lijouom Chetou
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Lijouom Chetou
  • : actualité, espace de culture, tourisme et échanges
  • Contact

Recherche

Liens