Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 18:32

C’est un taux de réalisation supérieur à 90% qui a sanctionné l’utilisation des ressources issues du budget d’Investissement Publics (BIP) dans le Moungo au titre de l’exercice budgétaire 2012.

C’est l’essentiel du dernier comité de suivi du BIP 2012 dans le département du Moungo. Cette rencontre avait pour cadre la sale des délibérations de la mairie de Nkongsamba Ier et était présidée par Dr. Christine TSIMI NJOLE et était supervisée par le Préfet du Moungo que représentait monsieur SEYDOU Bouba, premier Adjoint Préfectoral. En  présence des membres du comité, les différentes réalisations issues du BIP 2012 dans le Moungo ont été passées en revue et dans l’ensemble l’on retient que le BIP 2012 a été réalisé dans le Moungo avec beaucoup plus de bonheur que les années précédentes, cela se traduisant par le taux de réalisation d’un peu plus de 90%. Un taux qui a suscité la satisfaction du Préfet du Moungo et lui a  permis d’inviter les responsables des  entreprises, les gestionnaires de crédits, les autorités traditionnelles et les sociétés civiles « à travailler en synergies afin de rende opérationnelles les réalisations projetées par les pouvoirs publics dans l’intérêt des populations cibles… » . Un sentiment partagé par la présidente du comité de suivi, Dr TSIMI NJOLE Christine, qui en a profité pour saluer « l’avènement de la banque des PME » et émettre le vœu de la voir « prendre corps pour permettre aux entrepreneurs camerounais de participer effectivement à la réalisation de nombreux projets promus par les pouvoirs publics… ».

Au bout du compte, l’on retient que ce quatrième comité de suivi du BIP dans le Moungo aura été une satisfaction qui augure de lendemains plus reluisants en 2013 pour ce qui est du BIP.

Néanmoins, il faut relever pour le déplorer, le comportement condescendant du délégué départemental du MINEPAT pour le Moungo, monsieur MBAGNOUN, vis-à-vis des responsables d’organes de presse. Il est établi que les journalistes jouent un rôle important de veille et de dénonciation dans le suivi de l’exécution des projets financés par l’Etat, conformément aux règles de l’Art. Au lieu de distribuer quelques billets de cinq mille francs à quelques agents de la préfecture  qui ont abandonné leurs postes et dont on se demande quel était leur rôle dans ce comité, tout en rechignant à payer ne serait-ce que les frais de transport des journalistes, le Délégué du MINEPAT pour le Moungo gagnerait à respecter la recommandation du préfet du Moungo qui lui a prescrit « d’associer concrètement les organes de presse du Moungo dans le  suivi du BIP .. .», le BIP dont les rencontres du comité sont des forums publics.

Partager cet article

Repost 0
Published by Lijouom Chetou
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Lijouom Chetou
  • : actualité, espace de culture, tourisme et échanges
  • Contact

Recherche

Liens