Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 18:14

C’est l’argument utilisé par des responsables du parti au pouvoir pour expliquer la consigne de vote en faveur du SDF dans la région de l’ouest

Prenant la parole jeudi 11 avril 2013 pour expliquer la consigne de vote donnée en faveur du Social Democratic Front (SDF) Jacques Fame Ndongo, ministre de l’enseignement supérieur et secrétaire à la communication pour le RDPC le parti au pouvoir, a fait savoir que cette décision était pour s’opposer au clanisme et au tribalisme proposé par l’UDC dans son option politique. Il se trouve qu’un parti a choisi de verser dans l’exclusion, dans le clanisme, dans le tribalisme. La preuve sur 7 candidats titulaires aux élections sénatoriales, 5 noms sont de la même tribu et du même département à savoir le Noun un est de la tribu Tikar dans le département du Noun et de mère Bamoun. Un autre est Batié mais réside dans le département du Noun. S’agissant de la liste SDF, elle est constitué de 7 candidats originaires de 7 département différents de la région de l’ouest a expliqué Jacques Fame Ndongo indiquant que c’est pour cette raison que son parti avait donné pour consigne de voter le SDF. Monsieur Ndongo a aussi expliqué que son parti a préconisé un vote sanction contre un parti "de clan". Cela s’est déjà vu ailleurs, en 2002, lorsqu’un certain parti qui se caractérise en France par l’exclusion est arrivé au deuxième tour, le parti socialiste a donné pour consigne de voter Jacques Chirac qui était leur adversaire, a commenté Fame Ndongo.

 

La sortie de Jacques Fame Ndongo a suscité des réactions variées. Dans le Noun, des sources indiquent qu’on a frôlé le soulèvement. Au SDF, aucune réaction après cette sortie mais une somme de réactions sur d’autres consignes de vote. En mission dans l’Adamaoua où le RDPC ne compétera pas, Hamadjoda Adjoudi ancien ministre et secrétaire général adjoint du RDPC a donné pour consigne de faire un vote blanc. Sur le sujet, le ministre Fame Ndongo est resté silencieux et a dit aux militants d’attendre. Mais une consigne qui arrive la veille de l’élection est tout aussi proche du vote blanc et cela n’a pas échappé au SDF qui a critiqué la manœuvre. C’est simplement inadmissible et anti démocratique. Comment un monsieur de l’âge et du niveau de monsieur Adjoudji peut demander aux gens de ne pas voter? Les sénateurs représentent les régions et il est important qu’ils soient votés, a fait savoir Elisabeth Tamunjong, secrétaire général de ce parti, sans commenter la consigne en leur faveur dans la région de l’ouest. A l’UDC on se dit simplement déçu de la réaction du RDPC indiquant qu’on ira sereinement aux élections. En ramenant le débat au tribalisme, monsieur Fame Ndongo a ouvert la porte à la vraie problématique de la régionalisation, dans un contexte multi ethnique. Une préoccupation qui avait été soulevé de son vivant par le professeur François Xavier Mbome. Il rappelait aux constitutionnalistes que la minorité autochtone consacrée dans les régions poserait problème dans la démocratisation. Dans des régions comme celle du centre, on rappelle que les listes des candidats ne comportent pas des noms des personnes originaires de l’ouest pourtant nombreux à vivre dans la région.

Par Idriss Linge

Source : http://www.journalducameroun.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Lijouom Chetou
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Lijouom Chetou
  • : actualité, espace de culture, tourisme et échanges
  • Contact

Recherche

Liens