Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 15:41

Depuis l’annonce par le président camerounais M. Paul Biya de la tenue de la présidentiellele 9 octobre 2011, près de 52 postulants dont deux femmes ont déposé leurs dossiers de candidature à la commission électorale du Cameroun (ELECAM), organisme chargé de l’organisation des élections dans ce pays d’Afrique Centrale. Après le démenti d'un rapprochement entre ces deux dames et M. Garga Haman Hadji, pressenti comme le candidat de la majorité du Grand Nord, la course est ouverte...

Yang-philemon.JPGAnciens candidats à cette compétition pour certains et nouveaux venus au bataillon pour d’autres, ces citoyens camerounais issus de milieux socioprofessionnels divers se sont empressés de se faire enregistrer auprès des services administratifs d’ELECAM pour la circonstance, avant le délai officiel de ce dimanche marquant les 5 jours prescrits par la loi après la publication du calendrier électoral. Qu’il s’agisse de vieilles figures comme Adamou Ndam Njoya de l’Union Démocratique du Cameroun (UDC), Jean-Jacques Ekindi du Mouvement Progressiste (MP) ou Bernard Muna de l’Alliance des Forces progressistes (AFP), l’ambition déclarée par ces différents potentiels concurrents est de l’emporter face à Paul Biya.

Transfuge du Social Democratic Front (SDF), première force d’opposition, Kah Walla Edith Kahbang, aujourd’hui investie par le Cameroon People’s Party, et Esther Dang, ex-directeur général de la Société Nationale des Investissements (SNI), sont les seules femmes à présent en compétition dans ce beau et très riche pays de l’Afrique. Mme Kah Walla est pour un mandat de 5 ans renouvelable une seule fois alors qu’Esther Dang est pour un mandat de 7 ans renouvelable une fois.  Toutes deux proposent des projets de société très intéressant set ont des sites web à consulter par tous les camerounais.  Selon des spécialistes, elles enrichissent la culture politique du Cameroun et pourront amener le Président Paul Biya s’il est réélu à réévaluer la place de la femme dans la gestion de la chose publique, certains vont jusqu’à croire que la nomination d’une femme au poste de premier Ministre ne sera plus un problème.

L’’histoire retient qu’en 2004, le candidat Paul Biya est venu dans le Littoral, à Douala pour la campagne électorale en vue de l’élection présidentielle. Il avait promis 4 milliards de francs pour réhabiliter les voiries de Loum et de Nkongsamba. Le 06 octobre 2011, il est de retour pour le même motif à Douala et écoute attentivement le Ministre Titi Pierre, représentant des élites du Littoral qui mentionne que le renouveau a fait suffisamment pour le Littoral tout en mentionnant la création de l’Institut des Beaux Arts de l’Université de Douala à Nkongsamba, ancienne troisième ville du Cameroun. De manière officieuse, le Président candidat Paul Biya est informé que le Moungo attend la création d’une université autonome d’Etat à Nkongsamba …

Tous les postulants sont soumis, entre autres conditions, au versement d’un cautionnement de 5 millions de francs CFA (10.000 USD), contre 3 millions (6.000 USD) auparavant. Depuis le retour au multipartisme en 1990 après la première expérience des années 50 et 60, le Cameroun a déjà organisé trois scrutins présidentiels, en 1992, 1997 et 2004, tous remportés par Paul Biya, porté à la tête du pays le 6 novembre 1982 après la démission deux jours plus tôt d’Ahmadou Ahidjo.  Plus de 600 millions ont été reparties entre les candidats, 15 millions avant et 15 millions après la proclamation des résultats. Le candidat qui obtiendra plus de 5 % des suffrages verra ses frais de cautionnement remboursés. Après le démenti d'un rapprochement entre ces deux dames et M. Garga Haman Hadji, pressenti comme le candidat de la majorité du Grand Nord, la course est ouverte...

Ndjama Joseph Marie Fils (+237 96 09 27 36) / Lijouom Chetou +237 78 89 40 92

Partager cet article

Repost 0
Published by Lijouom Chetou
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Lijouom Chetou
  • : actualité, espace de culture, tourisme et échanges
  • Contact

Recherche

Liens