Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 octobre 2013 3 02 /10 /octobre /2013 17:13

A l’issue du double scrutin du 30 septembre dernier, le parti de Fru Ndi se trouve en ballotage défavorable dans le chef-lieu de la région de l’Ouest.

« Bafoussam doit revenir au Rdpc. Nous ne pouvons pas comprendre que cette capitale régionale soit partagée ». Cette déclaration tenue par Marcel Niat, président du Sénat, au dernier jour de la campagne électorale à l’esplanade de la chefferie supérieure de Bamougoum dans la commune de Bafoussam III, semble s’inscrire dans les faits à l’issue des votes exprimés par les électeurs de cette unité administrative abritant le chef-lieu de la région de l’Ouest. En effet, Marcel Niat Njifendji, accompagné d’importantes personnalités au rang desquelles Madeleine Tchuinté, ministre de la Recherche scientifique et de l’innovation (Minresi) et membre du Comité central du Rdpc, est revenu dans le département de la Mifi pour inviter les électeurs à choisir la liste conduite par son suppléant au Sénat, Sylvestre Ngouchinghé, par ailleurs tête de liste du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) pour les élections municipales dans la commune de Bafoussam III à Bamougoum. De même, il a demandé aux électeurs de porter leur choix pour les élections législatives sur la liste conduite par le Dr Joseph Kankeu. Un appel qui aurait été suivi non seulement à Bafoussam III, mais à Bafoussam Ier où règne une ambiance de fête dans l’état-major du parti du flambeau.

Jules Hilaire Focka Focka, le Pr Thomas Tamo Tatientse, Hyppolite Tchoutezo, Dr Joséphine Fokam Mandou, Mme Mékam, Ouahouo Tama et leurs camarades seraient en pôle position, selon les procès-verbaux des résultats parvenus au niveau de l’état-major de cette instance partisane. Si cela est confirmé par la commission communale chargée de centraliser les résultats, il ne serait pas superflu de croire que les démarches menées par Marcel Niat et Jean Nkueté (Secrétaire général du Comité central du Rdpc) pour réconcilier Jules Hilaire Focka Focka et le Fo’o Njitack Ngompé de Bafoussam en vue d’une synergie derrière la liste du Rdpc a été fructueuse. Mais l’équipe majoritaire du Rdpc devrait composer avec les élus locaux du Front social démocrate (Sdf en anglais).


Accusation de corruption

Faut-il aussi noter que l’influence de Madeleine Tchuinté, dans le département de la Mifi, notamment dans les trois communes, a contribué à mobiliser les troupes du Rdpc pour un assaut victorieux contre le Sdf. Seulement, dans la commune de Bafoussam II à Baleng, le Sdf comme depuis janvier 1996, y affirme son ancrage même s’il ne peut en dire autant concernant les législatives. Alors que lors de la précédente mandature, cette circonscription avait offert au Sdf son unique siège de député, Deffo Oumbé Sangong et ses colistiers gardent espoir. A défaut d’obtenir un partage de siège à la suite du traitement des derniers procès-verbaux, ils n’excluent pas se pourvoir devant le juge électoral. Surtout s’ils disposent des preuves des accusations de corruption qui planent sur de nombreux émissaires du Rdpc qui auraient été postés autour des bureaux de vote pour monnayer les électeurs rentrant avec les bulletins des partis de l’opposition.

Source : Guy Modeste DZUDIE | Le Messager

Partager cet article

Repost 0
Published by Lijouom Chetou
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Lijouom Chetou
  • : actualité, espace de culture, tourisme et échanges
  • Contact

Recherche

Liens