Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 14:15

 

2ième Adjoint au Maire de la commune d’Arr. de Nkongsamba 1er

 

TITRE DE LA UNE : Le maire Jean Marie NDENGOUE sort de sa réserve :"JE NE RESTERAI PAS SOURD A L’APPEL DU PEUPLE"

 

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:"Cambria Math"; panose-1:2 4 5 3 5 4 6 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:roman; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:-1610611985 1107304683 0 0 159 0;} @font-face {font-family:Calibri; panose-1:2 15 5 2 2 2 4 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:swiss; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:-1610611985 1073750139 0 0 159 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-unhide:no; mso-style-qformat:yes; mso-style-parent:""; margin-top:0cm; margin-right:0cm; margin-bottom:10.0pt; margin-left:0cm; line-height:115%; mso-pagination:widow-orphan; font-size:11.0pt; font-family:"Calibri","sans-serif"; mso-fareast-font-family:Calibri; mso-bidi-font-family:Calibri; mso-fareast-language:EN-US;} .MsoChpDefault {mso-style-type:export-only; mso-default-props:yes; mso-ascii-font-family:Calibri; mso-fareast-font-family:Calibri; mso-hansi-font-family:Calibri;} @page Section1 {size:612.0pt 792.0pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt; mso-header-margin:36.0pt; mso-footer-margin:36.0pt; mso-paper-source:0;} div.Section1 {page:Section1;} --> Ingénieur – concepteur des projets industriels, expert technique agrée de l’Etat, cadre hors hiérarchie à l’Ex – ONCPB, Expert technique agrée de l’Etat, la précision vaut la peine que M. Jean Marie NDENGOUE est cumulativement le président national du SUACC, (Syndicat des Usiniers Acheteurs et Conditionneurs de Cacao Café au Cameroun), vice président du conseil exécutif du CICC(Conseil Inter Professionnel du Cacao Café), membre du comité de gestion du FODEC( Fonds de Développement des filières Cacao Café), parrain des nombreuses associations notamment  le OUI MONDIAL Paul BIYA 2012 et du centre social AADEMA de Nkongsamba. Les multiples réalisations sociales de l’homme parmi lesquelles le don des cartes nationales d’identité gratuite aux populations de toutes les couches sociales, les fournitures scolaires aux handicapés, des dons aux nécessiteux et biens d’autres actions caritatives renforcent la popularité de JOHN MARY qui s’illustre comme étant le candidat de l’espoir de la grande communauté HAUT NKAM de Nkongsamba.    

L’INTERVIEW

1- De bonnes sources, vous étiez très actif dans le département du Haut Nkam de l’an 2002 à 2007 où vous y étiez d’ailleurs conseiller municipal. Or, de 2007 à 2012, vous vous retrouvez plutôt dans le Moungo où vous êtes par la force des choses 2ième adjoint à la mairie de Nkongsamba 1er. Comment expliquez-vous cette offensive politique. Bref, qu’est ce qui fait courir le maire NDENGOUE ?

A mon âge, on ne court plus au risque de se fracturer la jambe. On marche plutôt, et à pas de sénateur comme l’imposent mes diverses responsabilités. D’abord en ma qualité de Président National des usiniers de café et de cacao, mon aura est transdépartementale et transrégionale, tout au moins auprès des opérateurs et producteurs de cette filière. Ensuite, en tant que représentant élu du chef supérieur du groupement Babone dans le département du Wouri, mes frères originaires du groupement ont confirmé ma légitimité  en me cooptant à la tête de l’une des premières sous sections RDPC en cours d’implantation en 1999  à Babone, d’où mon entrée à la commune urbaine de Bafang en 2002. Mais, je dois dire que les appels pressants de mes autres frères natifs de Nkongsamba, que mon retour au bercail a permis de retrouver tout en nous rappelant nos souvenirs d’enfance, m’ont placé devant un dilemme : choisir entre mon village d’origine qu’est Babone, dans le Haut Nkam et la ville de Nkongsamba dans le Moungo qui m’a vu naitre et grandir. Ma présence  à la mairie de Nkongsamba 1er n’est qu’une résultante.

2- Quelle appréciation ou bilan faites-vous de votre passage à la mairie de Nkongsamba 1er ?

Le bilan que je peux faire de mon passage à la mairie de Nkongsamba 1er  est identique à celui que pourrait faire tout adjoint au maire dans la mesure où ce bilan dépend du champ d’action à lui confié par le maire titulaire – Toutefois, conformément à la conception que j’ai du travail d’un maire, qu’il soit titulaire ou non, sa mission régalienne se résume en une seule chose : Servir les populations.  C’est pourquoi j’ai mené et continue de mener jusqu’ici des actions citoyennes en faveur des populations.

3- Selon les indiscrétions, vous semblez avoir claqué la porte de cette mairie avant même que le mandat n’arrive à son terme. Qu’est ce qui  justifie bien cela ? Avez-vous des démêlés avec le maire OUMAROU ? Que se passe t-il alors exactement ?

 Ça, c’est du  n’importe quoi. Vous êtes journaliste ; Je recommande de toujours vous rendre à la source chaque fois que vous avez besoin d’une information. Laquelle porte de la mairie ai-je claqué donc puisque, sans avoir pris rendez-vous avec moi, vous m’avez retrouvé ce matin dans mon bureau où se passe  d’ailleurs cet entretien. C’est vrai qu’au sens figuré du terme puisque c’est de cela qu’il s’agit, j’avoue que non seulement nombre de mes initiatives n’ont pas été partagées, mais également aucune activité relevant de mes attributions ne m’a été confiée.

 

4- Suite à vos multiples actions sociales et caritatives au bénéfice des populations, nombreux sont ceux qui fondent désormais en vous leur espoir et par les faits, réclament votre candidature aux élections locales qui s’annoncent. Dites-nous si vous serez candidat et à quel poste ?

Je sais que mes actions ont été favorablement accueillies par les populations bénéficiaires de Nkongsamba en général qui, sans doute aucun, voudraient me rendre leur gratitude. La voix du peuple est celle de Dieu, dit- on souvent. Je dois dire ici que je ne resterai pas sourd à leur appel.

5-  A titre personnel, vous êtes en train de réaliser les réfections de plusieurs kilomètres de routes de votre commune. A quelques mois des élections municipales et parlementaires, voulez – vous laissez croire que cette générosité ne revêt pas un caractère électoraliste ?

Je sais que cette période est très sensible au regard de l’approche de ces élections ; et tout ce qu’un homme politique fait maintenant est diversement interprété. Cependant, vous êtes d’accord avec moi,  comme vous l’avez relevé  vous-même que, mes réalisations sont nombreuses sur le terrain. Je vous rappelle que certaines datent de plusieurs années. Il serait aberrant de donner à ces travaux de réfections de route une coloration électoraliste. A mon sens, c’est une action citoyenne comme les précédentes.

6- Quel message de fin adressez-vous aux populations de Nkongsamba ?

A ces chères populations, j’ai un double message. Primo, en tant qu’ambassadeur de la paix, mon premier message est celui de la paix sans laquelle aucun développement n’est possible. A cet égard, j’exhorte les populations de Nkongsamba à rester vigilantes et à barrer la voix à tout ce qui peut constituer une entrave à la paix et à la cohésion sociales. Secundo, en tant qu’acteur politique local, je leur recommande d’avoir à tout moment un esprit de discernement leur permettant de faire le choix entre ceux qui agissent efficacement pour les servir et ceux qui s’agitent bruyamment pour les asservir. 

 

                                  Réalisée par Reginald Jacques LEUMASSI à Nkongsamba, le 21 Fev 2012, Source le Radar de mars 2012

Partager cet article

Repost 0
Published by Lijouom Chetou
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Lijouom Chetou
  • : actualité, espace de culture, tourisme et échanges
  • Contact

Recherche

Liens