Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 septembre 2017 2 05 /09 /septembre /2017 16:43

La première séance de travail, de la fin du mois passé, consistait à passer les balises, pour une réussite inouïe; de cette fête sportive.

Sachons remettre la balle au centre, même si nous avons encaissé un but! Cette rhétorique, est une invite, à tous les fils ou filles du Moungo, s'il en était encore besoin de le rappeler; de taire, toutes les velléités : ethno-tribales, centristes, les clivages, le népotisme, et le nombrilisme; afin d'unir nos énergies, et intelligences, pour cette belle fête sportive, qu'est l'Ascension du Mont Manengouba, qui se déroulera, le samedi 11 novembre 2017 prochain.

Mercredi 30 Août 2017 dernier, c'est la sale de conférence, de la Commune d'arrondissment de Nkongsamba 2ème, qui a servi de laboratoire de recherche, afin de cogiter, sur les articulations, qui meubleront cette arène sportive, pour son éclatant succès.

Le module de formation, ou tout au moins le fil d'Ariane, était libelé : "Le Management sportif''. Pour le panel, constitué, entre autres de : Monsieur Ngongang Claude Bernard, instructeur, et par ailleurs, Président de l'Association des Editeurs et Correspondants de Presse du Moungo "ASSEPM"; de Sylvain Timamo Tedjon, commission marketing et Communication, et Président-Directeur Général du Groupe Scores2000; c'était une occasion idoine, de fédérer les forces, et de clamer l'union sacrée.

Mediasphère

Pour Sylvain Timamo Tedjon, de la Commission marketing, qui a ouvert le bal, le décor est planté, avec un élément crucial, et quasiment incontournable : "le temps de la comminication"; qui pour lui, est le premier temps. Par-là, tous les supports de communication possibles entrent en jeu, et donc les médias de masse. Ce qui fait jaillir la question suivante : qui est le manager sportif, et comment rentabiliser ses services? Il évoquera aussi, le rôle de l'athlète, qui peut rencontrer les annonceurs et mécènes, pour vulgariser un produit, ouvendre l'image de marque, de l'enterprise. L'orateur du jour, n'a pas manqué, de faire mention, du journaliste, qui peut-être manager sportif, en ce sens, qu'il écrit des articles, des chroniques, et fournir des entreprises, qui supporteront les publications. Selon Sylvain Timamo Tedjon, l'historien du présent, doit aussi savoir se vendre, en gagnant en visibilité.

Impertinence

La première question, de l'auditoire, qui crispe quelque peu l'atmosphère, est celle de savoir; s'il est facile, de développer un projet, pour une ville aussi réticente, comme Nkongsamba? Et là, le conférencier, criera à hue et à dia-arguant, le manque de connaissances, qui entraine les populations à tergiverser, sur les différents projets de développement. Il ira dans la même veine, en citant le fait que, les Nsambalais, dans leur immense majorité, avaient "fui la lumière, comme le déclarait, le philosophe Allemand HEGEL.

Ou bien, qui ne s'en était pas approprié, la science de Charlemagne. La deuxième question est atomisée, par Georges Auréoles Lekama, qui demande la présence des athlètes, alors qu'on parle d'eux?

Il n'arrangera pas les choses, en enfonçant le clou, quand il demande, ce dont on a ait, des mauvaises impressions, des éditions précédentes? Et le membre de la Commission Marketing, de répondre, que les athlètes sont au courant, de ce séminaire. Ils seront assez nombreux, demain jeudi 31 Août, et leurs souhaits, est que, les intellectuels et les journalistes jouent le rôle, qui est le leur, celui de vulgariser l’événement, par la communication.

Dans la foulée, la modicité des moyens est citée, cause de l'image écornée, de l'édition 2015, 2016 de l'ascension du Mont Manengouba. Même si on avait pu remarquer la présence de la reine des montagnes, SARAH LIENGU ETONGUE en 2014. Les intérêts égoïstes, et les batailles fratricides, des uns et des autres, ont dilué et même mis cette course dans un état comateux. Heureusement qu'il y a toujours des vontaires pour relancer le débat de l'organisation. D’où l'appel du patriarche Ndema Epoh Faustin à plus travailler, pour l'éthique, afin d'annihiler les effets pervers et de dénoncer le talan d'Achille, de nos événements organisés à Nkongsamba, celui du refus, d'associer toujours des spécialistes./2

Par Parice Elongbil Ngoma, journalistes. Contact : +237 696 805 188

Partager cet article

Repost 0
Published by Lijouom Chetou
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Lijouom Chetou
  • : actualité, espace de culture, tourisme et échanges
  • Contact

Recherche

Liens