Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 septembre 2017 4 28 /09 /septembre /2017 11:02

Comme nous le savons tous bien, le pays traverse depuis près d'un an une crise dans les régions du Sud-Ouest et du Nord-Ouest. La population anglophone se sentant marginalisée a organisé des manifestations en vu de se faire entendre, donnant ainsi lieu à l’organisation des grèves qui seraient activés par des enseignants, des politiques, des étudiants et certains Hommes de lois.

Manifestations ayant engendré par là, la cessation de toute activité dans les deux régions souvent de lundi à mercredi, et quelques fois toute une semaine entière ; fermetures d'établissements scolaires, des lieux de service, des boutiques et la suspension d'Internet, le désordre urbain ayant entraîné la peur, la panique et le chao dans les agglomérations.

 Un problème qui perdure déjà depuis bien longtemps et qui a amené certaines autorités judiciaires à des revendications aux fins de la libération des dirigeants arrêtés. A la suite de ces dernières, et a l'ordonnance présidentielle du 30 août dernier, une cinquantaine des dirigeants arrêtés, ont été libérés. Avec les efforts  consentis, des pouvoirs publics et des populations, la rentrée scolaires a été mitigée dans la région du Sud-Ouest où certains établissements ont accueilli les élèves, a l'instar du Lycée Bilingue de Molyko et de certaines écoles primaires. Il en était de même dans la région du Nord-Ouest en l'occurrence à Bamenda ;  Néanmoins, les établissements scolaires privés sont restés fermés pour un moment.

En dépit du fait que les choses trainent à avancer, Certains souhaitent que des jours meilleures s'annoncent et que Bamenda et Kumba particulièrement retrouvent leur éclat d'antan, mais la crise a pris une autre tournure, des groupes identifiés demandent l’indépendance de cette partie du territoire Camerounais… Toute chose qui interpelle la conscience nationale.

Ongomele et Madola Marie, Stagiaires

Message MINDEF :

Tout vêtement civil ayant les imprimées Militaires  femme ou homme est désormais interdit  a la vente aux  civiles, la CRTV et Canal2 ont déjà  communiqué sur ce phénomène  qui devient de plus en plus vulgaire dans nos villes.  Selon le Mindef, Ministre de la Défense au Cameroun, donc Avis a ceux  ou adeptes  de cette mode jugée indécente par la Fonction publique…    ne soyez pas surpris d'être  interpellés déshabillés par des Militaires en plein centre ville… le feu vert est donné par le MINDEF.

Partager cet article

Repost 0
Published by Lijouom Chetou
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Lijouom Chetou
  • : actualité, espace de culture, tourisme et échanges
  • Contact

Recherche

Liens